TRAVAUX ET PROJETS

Restauration de l'église

Après 3 années d'études, de démarches administratives, de recherche de financement et de procédure d'appel d'offres, les travaux de la dernière tranche de restauration de l'église ont démarré le 3 janvier 2017.
Le plus gros chantier de ce mandat est prévu pour une durée de 19 mois au cours de laquelle se succèderont la tranche ferme et la tranche conditionnelle.

PRESENTATION DU PROJET


1-LES DESORDRES D'ORDRE STRUCTUREL
Avant toute intervention de confortation de la structure, la tribune, son escalier d’accès ainsi que l’escalier d’accès au comble seront déposés pour permettre d'étayer la voûte de la première travée de la nef. Le mur diaphragme situé sous le doubleau de la 2ème travée sera démoli ainsi que les poutres métalliques qui reposent sur la balustrade de la tribune. 

- LES 1ère et 2ème TRAVEES DE LA NEF:
Afin de stopper le dévers des murs gouttereaux, une pince en béton armé sera mise en oeuvre sur l’extrados de l’arc doubleau de la 1ère travée, elle reliera les deux murs gouttereaux. Deux tirants seront également mis en place dans l’épaisseur de la façade Ouest, un au niveau de la naissance de la voûte et l’autre à 80cm sous le niveau d’arase. Les tirants permettront de réduire les pressions excédentaires de la voûte par application d’une pression sur les contreforts et s’opposeront ainsi aux mouvements de flexion des arcs.

- LA FACADE OUEST :
Pour maintenir la façade en tête des murs et au niveau de la poussée des voûtes, mise en oeuvre de tirants longitudinaux en fibre de verre, forés dans les murs gouttereaux des deux premières travées. Puis la reprise de fondation pourra être envisagée à l’angle Nord-ouest. Les maçonneries seront régénérées par injection de coulis de chaux et la semelle de fondation sera élargie. Cette consolidation s’achèvera par le rejointoiement du pignon.

- LA FACADE EST:
Le dévers de cette façade étant identique à celui de la façade Ouest, la méthode de consolidation utilisée sera similaire. Un tirant longitudinal en fibre de verre sera posé dans chacun des murs gouttereaux de la travée du choeur.

2-LES MACONNERIES
LES EXTERIEURS:
Les maçonneries de la façade Nord seront régénérées par injection de coulis de chaux et recalées ponctuellement. Les enduits pulvérulents seront purgés et refaits en pierre vue au mortier de chaux. Les parements en pierre de taille seront rejointoyés ponctuellement, notamment au niveau de la
corniche Nord. L’allège de la baie de la 2ème travée de la nef sera démolie pour restituer la porte. Les pignons de la sacristie seront arasés pour restituer le profil initial de la toiture.

LES INTERIEURS :
Les lézardes, fissures et décollements entre voûtains et formeret seront remaillés. Les claveaux fissurés ou éclatés seront remplacés ou goujonnés selon le cas. Les maçonneries des voûtains de la 1ère travée et une partie des voûtains de la 2ème travée seront recalées au fur et à mesure. Les
parements en pierre de taille seront rejointoyés au mortier de chaux. Les enduits de la nef seront sondés et refaits ponctuellement au mortier de chaux. Les enduits en ciment seront piochés en totalité et refaits au mortier de chaux. Les parements en pierre de taille et les enduits conservés
seront nettoyés par brossage.

3 - LES COUVERTURES, LA CHARPENTE ET LE BEFFROI

La sablière pourrie sur laquelle repose l’about de poutre du beffroi, à l’angle Sud-ouest, sera remplacée. Le mécanisme des cloches sera électrifié.

A la jonction entre la toiture du porche d’entrée et la façade ouest, les solins seront refaits. La toiture de la sacristie sera refaite à neuf. La pente initiale du toit sera restituée afin de déboucher une partie de la baie Sud du choeur. La couverture sera en tuiles creuses étant donné la faible pente
de toit.

4- L'ASSAINISSEMENT
Le caniveau béton qui récolte les eaux usées du bâtiment mitoyen, côté Sud, sera démoli et substitué par un réseau enterré, raccordé sur le regard des descentes EP. 

5- LES SOLS
Les dalles de sol seront déposées en conservation au niveau des affaissements de sol, le fond de forme sera repris au mortier de chaux avant repose de ces dalles. Les joints ciment seront piochés et rejointoyés au mortier de chaux. L’ensemble du dallage en granit sera nettoyé par brossage et rejointoyé au mortier de chaux.

6- LES VITRAUX
Les vitraux seront déposés pour être restaurés en atelier. Les verres brisés seront remplacés. Le réseau de plomb sera révisé et les verres nettoyés minutieusement. Le vitrail de la baie Sud du choeur sera restitué, de motifs et de coloris identiques aux vitraux du choeur. Des vitraux à verre clair losangé seront créés pour les trois oculi. L’ensemble des baies sera équipé de raquettes de protection en cuivre.

7- L’INSTALLATION ELECTRIQUE ET LE CHAUFFAGE
Une nouvelle installation électrique sera mise en place. Le mécanisme des cloches sera électrifié et un tableau de commande des cloches installé dans la sacristie. Un nouvel éclairage sera mis en place au moyen de projecteurs disposés sur les chapiteaux des piliers ainsi que trois lustres. Un système de chauffage par tapis chauffants sera installé ainsi qu'une sonorisation.

8- LES MENUISERIES ET LE MOBILIER
Le plancher de la tribune, la balustrade et les deux escaliers seront déposés en conservation. Les pieds de poteaux pourris seront enturés, et reposeront sur des semelles en pierre pour être isolés de l’humidité du sol. Le poteau qui maintient le limon de l’escalier sera remplacé par un poteau de plus forte section. Au moment de la repose, les poutres maîtresses seront alignées afin que le plancher soit horizontal. Les escaliers seront révisés en atelier. Les pièces pourries seront remplacées. L’escalier d’accès à la tribune sera rehaussé par une marche en pierre.
La porte d’entrée de l’église sera remise en jeu et mise en peinture. La porte d’entrée de la sacristie sera remplacée à neuf. La fenêtre en chêne de la 2ème travée de la nef sera remplacée par une porte en chêne identique à celle de la sacristie. Le volet du pignon Ouest sera remplacé par un abat-sons en chêne pour permettre la propagation du son des cloches. La baie du pignon Est sera habillée d’un châssis grillagé pour ventiler et éclairer le comble. La porte d’accès à la sacristie et les boiseries du choeur seront révisées en atelier.
L’estrade du choeur et l’autel seront également déposés pour être remis en jeu en atelier et traités contre les insectes. L’ensemble des socles en bois des statues sera refait à neuf. 

9- LE DECOR PEINT
La partie de restauration des décors peints est une mise en valeur architecturale, avec localement une présentation des éléments les mieux conservés ou les plus significatifs. Une campagne préalable de sondage permettra d’identifier ces éléments. Les efflorescences salines et calcins seront éliminés, la couche picturale sera nettoyée et refixée, les enduits seront consolidés, les petites lacunes seront traitées et réintégrées, les décors seront fixés.
Les autres éléments, préalablement documentés, seront conservés sous un badigeon recouvrant. Les éléments architecturaux seront soulignés par un filet rouge. La tribune sera badigeonnée et les escaliers cirés.

10 - PHASAGE DES TRAVAUX
Le chantier se déroulera selon le processus suivant, en fonction des urgences et de la logique de chantier:
TRANCHE FERME : Stabilisation définitive de l’édifice, restauration du beffroi, restauration intérieure des travées n°1 et 2 et assainissement.
TRANCHE CONDITIONNELLE N°1 : Restauration intérieure des travées n°3 et 4, restauration des façades Nord et Est, restauration de la sacristie, révision de la couverture du porche d’entrée.

listes des entreprises retenues

LOTENTREPRISESMONTANT HT
EchafaudagesSocoba Mander, Brive (19)32 799,00 €
Maçonnerie - pierres de tailleDagand Atlantique, La Couronne (16)283 592,15 €
Charpente boisDubois et associés, Malemort sur Correze (19)16 800,00 €
CouvertureCamblong, Boulazac (24)10 573,12 €
ClochesBodet, Bruguières (33)17 300,00 €
Menuiseries boisPierre Chatenet, Martres (33)86 221,00 €
Peintures muralesLithos, Paris (75)17 729,24 €
ElectricitéParoton, Guéret (23)34 536,19 €
VitrauxGuinot, Limoges (87)12 276,71 €
TOTAL                                                                                                                                                                                       511 827,41 €

Financement

DEPENSESSUBVENTIONS
montant total des travaux avec options511 827,41 €DRAC164 333,89 €
Honoraires maîtrise d'oeuvre48 162,96 €​DETR11 852,98 €
Aléas, hausses contractuelles et assurance dommage ouvrage25 591,37 €Conseil Départemental 1ère tranche52 200,18 €
Coordonnateur sécurité2 118,00 €Conseil Départemental 2ème tranche (sous réserve)34 558,16 €
Procédure d'appel d'offres3 827,00 €​Conseil Régional10 000,00 €
TOTAL HT591 526,74 €Subvention exceptionnelle14 000,00 €
TVA118 305,35 €​Sauvegarde de l'Art Français12 000,00 €
TOTAL TTC709 832,09 €​Fondation du Patrimoine
26 000,00 €
TOTAL324 945,21 €
Emprunt268 000,00 €
Financement de la commune116 886,88 €

Projet 2017 : sécurisatioon de la traversée du Dognon

Afin de réduire la vitesse excessive de certains véhicules dans la traversée du village du Dognon, il est prévu l'installation de 3 ralentisseurs ainsi que la pose de quilles à l'intersection de la route départementale et de la rue de la Chapelle afin qu'il n'y ai plus de stationnement près de ce carrefour.
Le chiffrage de ces travaux s'élève à 24 111,60 € TTC. Des subventions ont été sollicitées au titre de la DETR (dotation d'équipement des territoires ruraux) à hauteur de 30% du coût HT, soit 6 028,11 € et auprès du Conseil Départemental pour 40% du coût HT, soit 8 037,48 €.
La réalisation de ces travaux est liée à l'accord du Conseil Départemental de la Haute-Vienne, gestionnaire de cette route départementale et également à l'obtention des subventions demandées.

Travaux école

Le parquet de la salle de classe maternelle étant devenu difficile d'entretien et non adapté pour cette classe petite section, il est prévu d'enlever le parquet et de couler une dalle béton afin d'y poser un revêtement PVC plus facile à nettoyer.
Le côut de ces travaux est estimé à 11 754,13 € TTC.
Une demande de subvention au titre de la DETR a été sollicitée à hauteur de 70% du coût HT, soit 6 856,58 €.

Accessibilité des bâtiments recevant du public

Selon le décret 2014-1326 du 5 novembre 2014, les établissements ouverts au public doivent être accessibles aux personnes handicapées. Un diagnostic a été réalisé et concerne la salle polyvalente, l'école, la bibliothèque, les locaux de la boulangerie et du salon de coiffure, la garderie et les locaux associatifs.
L'estimation des travaux de mise aux normes d'accessibilité s'élève à 98 160 € TTC.
Compte tenu du coût important de ces mises aux normes, l'agenda de programmation d'accessibilité se réalisera sur deux périodes de trois ans.
Pour 2017, les travaux concerneront l'école et la bibliothèque.