Historique de l'église

L'église a été construite au cours du 12° et 13° siècle. Nous ne pouvons pas établir plus précisément la date de son édification. 
En 1733, un procès verbal témoigne d'une dégradation de la voûte et du pilier central. 
Sous la révolution, l'église aurait servi de lieu de réunion pour les assemblées municipales. Deux cloches furent enlevées et conduites à Limoges sans avoir été pesées. Il en restera deux autres qui furent refondues en 1886. Actuellement, l'église renferme deux cloches d'un poids de 450 kg et 700 kg. 
En 1808, la couverture, les gros murs et la voûte ont besoin de réparations très urgentes. 
En 1820, on répare l'auvent (communément appelé dôme)
En 1822  la toiture est réparée et on reconstruit la majeure partie d'un pignon.
En 1833, le maire sollicite le ministère pour réparer un pignon et les portes. 
En 1855, on refait la charpente et la couverture de l'auvent.
En 1879, le feu a pris à l'autel de la Sainte Vierge et l'a détruit ainsi que des statues et un tableau représentant L'Annonciation. 
En 1921, on répare la toiture qui laisse infiltrer l'eau et on couvre la partie occidentale en ardoise. 
En 1937, un des contreforts du mur nord commence à céder sous la poussée de la voûte.
En 1938, on construit un mur de soutènement entre la 2° et 3° travée. 
En 1983, sous le mandat de Roger Gardet, un projet de restauration de l'église est établi et six tranches de travaux sont réalisées.
En 1986: Couverture provisoire
En 1987: Consolidation du contrefort Nord
En 1988: Réhabilitation des contreforts
En 1990: Restauration de la façade Ouest et du porche. 
En 1997: Travaux sur les contreforts Sud et le pignon Est.
En 2000: Suite à des dégradations importantes, l'église est fermée au public
En 2001: Réfection de la toiture et de la charpente.
Malgré ces travaux, l'église est toujours fermée au public et nécessite encore aujourd'hui des réparations très importantes pour terminer sa restauration.
Le diagnostic de l'achèvement de la restauration a été réalisé par monsieur Philippe Villeneuve, architecte en chef des monuments historiques et maître d'oeuvre de ce dossier. Ce dernier a également travaillé à la restauration de l'église de La Souterraine et d'Arnac la Poste.
Le coût de ce diagnostic qui s'élève à 24 873,23 € HT, soit 30 153 € TTC a bénéficié d'une subvention de la DRAC (25% du montant HT : 6 219,06 €) et du Conseil Général (15% du montant HT : 3 731,43 €).
Grâce à un diaporama, l'assistance a pu prendre connaissance de ce dossier diagnostic:
Les travaux sont estimés à 578 388,92 € HT soit 694 066,70 € TTC et se dérouleront en 2 tranches:
- 1ère tranche : stabilisation définitive de l'édifice, restauration du beffroi et des travées intérieures 1 et 2. 
- 2ème tranche: restauration intérieure des travées 3 et 4, de la sacristie, des façades NORD et EST, révision de la couverture du porche d'entrée. 
La commune de Saint Maurice la Souterraine a déposé des demandes d'aide au financement, à la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles)  et au Conseil Général, à hauteur de 45%. Une demande de subvention exceptionnelle sera également sollicitée auprès de nos parlementaires. 
Malgré cela, la participation financière de la commune reste très élevée. Aussi, en partenariat avec la fondation du patrimoine, la municipalité a décidé de lancer une grande souscription publique qui fait appel au mécénat populaire et d'entreprises afin d'alléger la charge communale et de limiter le recours à l'emprunt. 
Chacun, particulier, entreprise, commerçant, artisan, association.....pourra participer ainsi à ce grand projet de sauvegarde et de valorisation de notre patrimoine communal. 

L'église est un bâtiment qui fait partie intégrante de notre patrimoine architectural et historique. Chaque commune possède une mairie, une école (souvent), un monument aux morts, un cimetière et une église qu'elle doit entretenir.
Quelques soient nos convictions, l'église fait partie du patrimoine et de l'histoire de Saint Maurice. Nous devons la préserver et la valoriser pour les générations futures. 

​​Haut de page

Pour en savoir plus sur l'état de l'église, cliquez sur le lien suivant:
​​​Etat des lieux